Pour atteindre un objectif sportif, les entrainements ne suffisent toujours pas ! En effet, l’alimentation joue aussi un rôle important. Sur ce point, les athlètes doivent prioriser les protéines. À titre de rappel, il s’agit de molécule capable de modifier le fonctionnement en général de l’organisme. Cependant, il existe plusieurs formes. Voyons donc leurs effets sur le corps et les avantages que peuvent en tirer les sportifs. 

Les protéines du lait : la caséine et le lactosérum 

Le lait est considéré comme un super aliment, car il contient de nombreux nutriments indispensables pour le corps. Il est constitué en majorité de protéines à savoir la caséine et le lactosérum. Ces deux molécules revêtent un intérêt certain pour les sportifs, car : 

  • Ils incitent l’organisme à utiliser la réserve de gras comme carburant. Ces protéines sont donc conseillées si l’on souhaite perdre du poids ou lors de sèche.
  • Ils améliorent également la récupération musculaire après un entrainement intense. Les protéines sont utilisées pour guérir les microfissures qui causent les courbatures. 
  • Ils participent au rééquilibrage du système nerveux. 
  • Ils boostent les performances physiques comme la force et l’endurance. 
  • Ils tonifient les fonctions métaboliques du corps. 

En vertu de ces propriétés, les protéines du lait qui sont vendues dans le commerce sous l’appellation « Whey » sont indispensables pour les sportifs. 

La protéine d’œuf pour un surplus d’énergie  

L’œuf est un concentré de nutriment. C’est un produit facile à trouver et très abordable. Sachez aussi que c’est un produit contenant beaucoup de protéines. Ces dernières demeurent assez spéciales dans la mesure où elles sont facilement assimilées dans l’organisme. En moins de trente minutes, ces protéines sont absorbées et utilisées par l’organisme. 

Sachez aussi que les protéines des œufs permettent de gagner en masse musculaire. C’est intéressant pour les adeptes de culturisme.

Oeufs

Les protéines végétales pour lutter contre le catabolisme musculaire 

Pour un sportif, l’entrainement peut causer ce que l’on appelle le catabolisme musculaire. Il s’agit d’un phénomène moléculaire dans lequel les cellules s’autodétruisent. Dans les faits, cela cause un rétrécissement du volume musculaire. 

Pour freiner ce phénomène, il est important de privilégier les protéines végétales. Ces dernières réduisent les risques d’atrophie musculaire. On en trouve souvent dans les algues vertes, dans les lentilles, dans les haricots et les fèves ainsi que dans les céréales. En outre, ces végétaux sont également riches en antioxydants qui luttent contre les radicaux libres. 

Les protéines n’ont pas d’effets secondaires ? 

Il faut savoir que les protéines ne présentent pas un danger particulier pour les sportifs. Cependant, à très fortes doses, elles peuvent causer quelques effets désagréables. En effet, une alimentation surprotéinée peut être à l’origine d’un problème cardiovasculaire. Il faut aussi savoir que certaines personnes présentent des allergies à certains types de protéines (caséine…). 

Dans tous les cas, il est conseillé de demander conseil auprès d’un nutritionniste ou d’un diététicien pour éviter tous problèmes. Avec l’aide de ce professionnel, la prise de protéines sera beaucoup plus sécurisée et surveillée.