Le triathlon est un sport qui attire de plus en plus d’adeptes. Mais avant de se jeter à l’eau, je vous ai résumé les 10 conseils à bien assimiler pour les triathlètes débutants.

1 – Pensez petit avant de voir grand 

Le Championnat du Monde IronMan est sans doute l’événement de triathlon le plus connu au monde. La diffusion en prime de cette manifestation sur NBC a permis le triomphe du triathlon dans les foyers du monde entier. Cependant, un événement de 226 km – 3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42,2 km de course à pied – est bien au-delà de ce que les triathlètes débutants devraient tenter lors de leur première participation à ce sport.

Commencez par un événement de distance de sprint plus court : 400 à 500 brasses de natation, 17 à 24 km de vélo et environ 8 km de course à pied seront déjà un bel exploit. Ou au maximum, orientez-vous vers un événement de distance olympique avec 2,4 km de natation, 39 km de vélo et 16 km de course à pied.

2 – Restez près de chez vous

Pour la première course, simplifiez-vous la vie et choisissez un événement près de chez vous. Si le triathlon est facilement accessible depuis votre domicile, cela vous aidera à réduire le stress et les tracas liés aux courses. Vous pouvez également effectuer certaines de vos séances d’entraînement sur le parcours, ce qui augmentera votre confiance en vous.

Triathlon contre le stress
Si le triathlon est facilement accessible depuis votre domicile, cela vous aidera à réduire le stress et les tracas liés aux courses

3 – Juste un maillot de bain et des lunettes de protection pour la natation 

Si vous ne possédez pas de combinaison ou si vous êtes un nageur débutant en eau libre, sélectionnez un événement se déroulant dans une piscine et ne nécessitant pas de combinaison. Si votre événement nécessite une combinaison, et que vous n’en possédez pas, certains magasins de détail vous en loueront. Une bonne paire de lunettes de protection et un maillot de bain conçu pour la nage sur genoux est tout ce dont vous avez besoin pour la partie nage de l’événement.

4 – Votre vélo est suffisant 

Tout vélo sur lequel vous roulez actuellement fonctionnera parfaitement. Cela peut être un vélo de route, un vélo de montagne ou un hybride. Beaucoup de gens ont terminé leur premier triathlon sur un vélo emprunté. Assurez-vous surtout que le vélo est bien ajusté et en bon état de fonctionnement (pas de pneus en sale état ou de câbles effilochés). Dans la plupart des courses, un véhicule de soutien suit la course pour retrouver les coureurs incapables d’achever l’étape pour une raison ou une autre, mais il est préférable que vous sachiez changer un pneu crevé pour l’entraînement et la course.

5 – Vous avez besoin de chaussures de course :

Si vous ne possédez pas de bonnes chaussures de course, vous allez vraiment en avoir besoin. Je vous recommande de vous rendre dans un bon magasin de sport près de chez vous et de laisser les experts du magasin vous aider à choisir la paire de chaussures de course idéale. Les vendeurs devraient vous poser des questions sur vos pieds, votre historique de course et surveiller votre démarche en marchant et en courant.

6 – Cela ne demande pas autant d’entraînement que les débutants le pensent 

Pour vos premières courses, vous ne vous entraînez pas pour le podium sur un événement de type Ironman pour obtenir le niveau de Chris Froome le favori du Tour de France 2019. Par conséquent, vous n’avez pas besoin de vous entraîner 20 à 30 heures par semaine. Vous pouvez être prêt pour une course de vitesse avec moins de cinq heures d’entraînement par semaine.

Course de vitesse
Vous pouvez être prêt pour une course de vitesse avec moins de cinq heures d’entraînement par semaine

7 – Prévoyez de vous reposer 

Pour les coureurs les plus enthousiastes, il est facile de planifier la natation, le vélo et la course à pied. Soyez certain d’une chose, il vous faudra aussi planifier votre repos. Il est préférable que vous finissiez la course avec le sourire et la soif de nouvelles aventures plutôt qu’être dans un état lamentable à force de vous êtes surentraîné sans vous allouer de pauses bien méritées et très utiles.

8 – Le temps de transition compte aussi 

Certains triathlètes débutants m’ont écrit qu’ils étaient surpris que le temps nécessaire pour passer de la natation au cyclisme et du cyclisme à la course (transitions, « T1 » et « T2 ») comptait dans le temps total de la course. Tout le temps entre le début de votre course et le moment où vous franchissez la ligne d’arrivée à la fin de la course compte. Apprenez donc à pratiquer des transitions douces et rapides.

9 – Prévoyez de ralentir la première moitié de la course 

La plupart des débutants commencent trop vite leur course. Estimez combien de temps il vous faudra pour organiser l’événement dans son ensemble. Prévoyez de faire la première moitié de ce temps total à un rythme plus lent que vous ne le pensez possible. Lorsque vous atteignez le point à mi-chemin, vous pouvez accélérer et finir fort. C’est ce qu’on appelle le negative split.

10 – Octroyez-vous un petit gadget dans votre équipement 

Si vous voulez acheter un gadget en équipement, prenez des lacets élastiques comme ceux de la marque Yankz. Les lacets élastiques vous permettent de glisser vos pieds dans vos chaussures de course et éliminent le besoin d’attacher vos chaussures. C’est un petit truc qui fait toujours son effet.

Pour conclure, pour votre première course, essayez de garder les choses simples. Une fois que vous serez vraiment sûrs d’être accros et compétents au triathlon, vous pourrez rechercher des moyens d’accélérer ou d’allonger les parcours.