De nombreux nouveaux sports viennent faire leur apparition. Une de ces dernières pratiques mises en avant, c’est le wrestling training. En français, l’entraînement à la lutte. Et on parle ici de lutte gréco-romaine, pas de freefight dans un octogone comme on a trop souvent l’occasion de voir. La lutte est une discipline complète et pratiquée depuis l’Antiquité. De ce fait, l’entraînement pour être un bon athlète doit également être de bon niveau pour permettre d’aborder les combats en toute sérénité.

Qu’est-ce que le Wrestling Training ?

Comme on peut le penser, il s’agit d’un entraînement qui est basé sur les mouvements de la lutte. Mais ici, on ne s’entraîne pas pour le sport, mais juste pour les bienfaits de l’entraînement. Et pour que l’ambiance bon enfant soit au rendez-vous, ça se fait en groupe, avec un coach et de la musique. En bref, cela ressemble fortement à n’importe quel autre entraînement, sauf qu’on lui rappelle ses origines.

Bien sûr, le Wrestling Training est ouvert à tous et il n’y a pas de limitation pour le pratiquer, si ce n’est les risques pour les femmes enceintes, les risques de blessure, et la nécessité de consulter un médecin au préalable si vous souffrez d’une condition spéciale.

Comme se déroule une séance d’entraînement ?

La séance d’entraînement dure environ 30 minutes. C’est moins que dans certaines autres disciplines, mais c’est suffisant. En effet, il y a une stimulation intense de l’organisme. De ce fait, pour les débutants, 30 minutes sont bien assez longues.

Il faut aussi dire que les séances d’entraînement au Wrestling Training sont adaptés à tous. C’est un sport qui se pratique principalement au sol. Du coup, vous ne devrez pas courir ou faire du cardio à outrance. On vise surtout à développer sa musculature, perdre du poids et trouver une fluidité dans les mouvements. Aussi, même en surpoids, ce n’est pas un problème pour suivre une séance.

Et comme le souligne la FFL elle-même, « le programme de Wrestling Training met l’accent sur la prévention des blessures et améliore la santé des pratiquants. »

Quels genres d’exercices y trouve-t-on ?

L’entraînement au Wrestling Training parcours plusieurs types d’exercices. Bien sûr, il y a une parti échauffement où on retrouve des pompes et des abdos. De quoi chauffer le corps avant l’entraînement. Mais sur 30 minutes, il ne doit pas prendre trop de temps non plus.

A côté de cela, on trouve aussi du gainage pour renforcer les muscles et d’autres exercices comme des squats et des pompes pour les développer.

On utilise aussi des appareils comme des kettlebells. Cela permet de soulever du poids et de développer sa musculature dans différentes postures. Les haltères sont par contre absents, car il ne permettent pas d’avoir la même fluidité dans les mouvement que la kettlebell…

Enfin, il y a de la lutte à proprement parler où on met sa force en opposition à celle d’un autre participant.

Quels sont les bienfaits du Wrestling Training ?

Comme tout sport, le Wrestling Training a des bienfaits sur le corps pour autant qu’on n’exagère pas et qu’on ne force pas.

  • Une meilleure coordination des mouvements :chaque exercice vise à améliorer la fluidité du corps et à coordonner les mouvement (en frontal, transversal et sagittal).
  • une meilleure endurance : on améliore la puissance cardiaque et la résistance cardiovasculaire en faisant travailler le corps. L’intensité des exercices permet de renforcer le corps au fil des séances.
  • un développement de la force : on utilise des poids pour travailler la force et stimuler les muscles.
  • une perte de poids : l’entraînement intensif permet de brûler des graisses pendant et après l’exercice.