Faire du sport, c’est aussi admettre qu’on risque de se blesser… Et quand c’est le cas, il faut bien guérir en prenant son mal en patience. Le plus important est de ne pas retomber dans les mêmes travers et de bien reprendre le sport et son footing après une blessure pour éviter de se blesser à nouveau.

Quand reprendre le footing ?

Le footing repose principalement sur le travail des jambes, et si vous n’êtes pas tout à fait remis, la blessure risque de se rouvrir ou d’empirer sous l’effet des chocs répétés. C’est pourquoi, la reprise du footing ne peut se faire que si vous êtes complètement rétabli.

Parfois, il faudra réprimer votre envie de courir… et attendre le temps qu’il faut, ou que les médecins vous ont conseillé.

footing
La course à pied est un des sports favoris des Français, mais attention aux foulures et autres blessures…

La reprise au bon moment

Comme nous l’avons dit, la reprise doit se faire quand vous êtes totalement remis de votre blessure. Même si cela demande de la patience… Rien ne sert de faire de la course à pied avec une blessure, cela ne fera que l’aggraver ou retarder la guérison. De plus, cela n’apportera rien à votre corps en termes d’endurance ou de capacités physiques.

Mais si vous vous précipitez trop, la blessure peut avoir un impact négatif sur le long terme. Il faut donc veiller à votre santé avant de penser au chrono.

Notre conseil : suivez l’avis des médecins et des kinés.

La patience, mère des vertus

La patience peut nous mettre à mal. Pour ceux qui aiment courir 3 ou 4 fois par semaine, être obligé d’arrêter pendant un mois devient une vraie torture. Mais la patience est ce qui vous permettra d’atteindre vos objectifs futurs.

Tout comme lorsque vous préparez une course, la planification et la patience vous permettront d’atteindre ce que vous vous êtes fixé comme objectif. Et cela vous permet aussi d’avoir une progression continue, ce qui diminue de facto le risque de blessure futur.

Notre conseil : attendre permet de mieux profiter de sa reprise.

Viser le long terme

Après une blessure, le corps a un peu perdu de ses capacités. On a un peu moins de souffle, idem pour l’endurance. Après une reprise,

Inutile de se lancer dans un marathon le lendemain de la reprise du footing. Non, mieux vaut commencer par des petites séances.

Cela permet de sentir jusqu’à quel point le corps peut endurer l’effort. Ensuite, on peut pousser petit à petit pour retrouver son endurance d’avant.

Notre conseil : réussir sa reprise sur le long terme, c’est planifier sa reprise.

Apprendre de ses erreurs

Etre blessé doit être une source d’inspiration. Et donc d’éviter de retomber dans les mêmes travers… Sinon c’est la blessure assurée. Non ! Mieux vaut apprendre pourquoi on s’est blessé et comment éviter de se blesser à nouveau.

Cela peut être dû à un faux mouvement. Mais c’est aussi parfois la conséquence d’un échauffement mal fait ou d’un entraînement trop dur. Dans ce cas, mieux vaut adapter son entraînement et son footing à ses propres capacités plutôt que de suivre un objectif (pour le moment) irréaliste.

Notre conseil : la douleur est le signal d’alarme du corps avant la blessure.

La récupération

Pour ne pas se blesser à nouveau, il faut aussi donner du temps à son corps pour récupérer. C’est peut-être même aussi important que la phase d’entraînement. Après votre course à pied, prenez le temps de faire quelques étirements, tout comme vous aurez fait un mini échauffement avant de démarrer le footing.

Des exercices sont complémentaires à la pratique du footing, comme le yoga, les massages, les séances de sauna.

Notre conseil : intégrer votre footing dans un contexte sportif plus large.